Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 02:21

Hum ! Je suis bien, serin, apaisé, je crois. J’entends, je sent. Bizarrement, je ne ressent rien, que du bon. Des pas, des cris, d’autres bruits. L’odeur de la terre, des feuilles, et puis de fer…de sang ? Le chant d’un oiseau, le bruit d’une cascade…...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 02:39

Mourir c'est pourrir...un peu. Mourir n'est pas mourir... ... ça dépend pour qui... ça dépend de qui qu'est mort... Je vais mourir car plus personne ne m'aime...même pas moi ! Je m' regrette.... Je me regrette sur mon rocher le regard vers l'horizon qui...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 04:41

Hiver.
Drôle d’époque. Drôle d’époque.. Le demi solde de l’amour, âme en pine, Berce son âge d’une langueur monotone. Il traine ses couilles par terre… simples patates au fond d’un filet. Petits matins. Petites culottes encore humides En boule à coté d’une chaussette,...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Rue de la Soif.
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 01:33

Un Prêté Pour un Vomit.
Tiens, Bob, y’avait longtemps… - Conne et salope… - Ouais… - Çà c’est envoyé ! - C’est bien trop d’honneurs pour une seule femme. - La salope, comme chacun sait, c’est la conne qui couche avec tout le monde. - Objection votre déshonneur, sauf avec toi,...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Chroniques du banc
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 00:44

Béquille.
Ça sent l’éther, le citron, la merde, la merde propre aussi.. La nuit, le silence, et, des quintes de toux, des râles…bip..bip. Au petit jour, un ange passe… Un de moins à l’étage. Une famille au cimetière. Anxiété chez le notaire. L’hôpital, ça sue,...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Rue de la Soif.
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 05:50

Brasse bouillon.
Images téléchargées J’aime le nom que l’on donne à l’immatriculation des bateaux : la Francisation . Chaque bateau a son port d’attache. Chaque marin a son cœur d’attache. Quand il s’embarque, où qu’il aille, il laisse quelque chose de lui sur le quai...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky
commenter cet article
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 23:55

J'ai fait souvent ce rêve étrange et pénétrant.... Qui me trouve étrange au réveil... Mon doc m'a prescrit des suppos à la glycérine. Miraculeux pour la douleur... Catastrophique pour mes couleurs... Une forte odeur d’eucalyptus s'est rependue dans ma...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Rue de la Soif.
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 07:10

Poussière d'orge.
Ebloui par la lumière, apaisé par les câlins, gigote le petit d’homme. Son horizon brouillé s‘éclaircit, se précise. Se distinguent, au loin les limites de Le monde. Et après, qu’y a-t-il ? plus loin, très loin, ? Plein d’illusions, le sac maigre, Le...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Chroniques du banc
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 07:15

Métamorphose...
Chronique du banc. A la recherche de sa moitié d’orange. Le mythe : D’après Platon et accessoirement Gustave Tapautour, les êtres humains, à l’origine, auraient été constitués de quatre bras, quatre jambes et d’une seule tête à deux visages. Zeus, qui...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Chroniques du banc
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:06

Putain de temps..qui passe.
Mourir l’amour? Consumer le silence, Ne pas crier, ce feu brule mes entrailles. Pourquoi ne suis-je pas comme les autres hommes. Pourquoi ai-je toujours cette insouciance propre à la jeunesse, Moi qui ne suis plus si jeune. Quel est donc ce guignol Qui...
Lire la suite

Partager cet article

Published by popolsky - dans Sur la bite à popol
commenter cet article